jeudi 27 octobre 2016

[Compte-rendu] Alleycat Random x RDM (Paris)

Ce mercredi 26 octobre 2016, la Team RanDoM a organisé sa première alleycat à Paris. Une alleycat est une course où il faut rallier des points de contrôles à travers la ville, le plus vite possible. Avec ma connaissance limitée de Paris, je n'étais pas rassuré. Voici un compte-rendu de ma première alleycat.


Ce soir, pas de Ride du Mercredi pour cause d'alleycat. Mais le rendez-vous est au même endroit, à Rambuteau vers 20h30. Quand j'arrive, il y a déjà quelques personnes qui sont prêtes à débouler dans les rues de la ville. Mais avant le départ, il faut s'inscrire, moyennant 2 euros. En échange, on récupère notre carte plastifiée de l'alleycat.


J'ai eu le numéro 37
Plus les minutes passent, plus les concurrent-es commencent à arriver. À 21h, on arrive à une centaine de personnes rassemblées pour participer à l'alleycat.


21h, les inscriptions sont fermées. L'un des organisateurs s'élève sur un piédestal bancal pour annoncer la suite des événements. Il rappelle que chacun est responsable de sa sécurité et qu'il faut donc faire attention. Il nous dit aussi qu'on va devoir déposer nos vélos et se mettre en bas de la colline de Beaubourg en attendant le départ.


Pendant que nous sommes en bas, les organisateurs déposent les manifestes dans les rayons des vélos. Un manifeste est la base d'une alleycat. Il indique les endroits où se trouvent les points de contrôle par lesquels il faut passer.

Le manifeste de la Random Alleycat

Avec Henri, on décide de rester ensemble. Vu que c'est notre première alleycat, on s'est dit que ça serait une bonne idée. Une fois le départ donné, tout le monde court vers son vélo pour attraper le manifeste et établir son parcours. Oui, car chaque point peut se faire dans l'ordre qu'on veut.

Après avoir regardé sur mon téléphone les adresses, on décide de commencer par les points de contrôles qui se trouvent à l'Ouest de Paris et les plus éloignés. Ce qu'il faut savoir, c'est qu'avec Henri, on ne connaît pas super bien Paris, du coup ça s'annonce pas si simple (divulgachis: au final ça s'est bien passé mais vous allez voir ça dans la suite de cet article).

Premier point de contrôle: «Rejoins la team devant l'endroit ou Winamax organise des tournois de poker. 86 rue de Clichy en face du Cercle de jeu».

Après un rapide coup d'oeil sur Google Maps, je vois que c'est pas loin de la Place de Clichy. Donc, on y va à fond mais une fois à 300m de l'objectif et devant Pigalle, on ne voit plus trop comment rallier le point. Après un rapide coup d'oeil, on prend un contre-sens (autorisé) et on arrive à notre premier point de contrôle. À peine le temps de descendre du vélo, on nous annonce l'épreuve: faire des squats avec le vélo dans le dos. Je n'ai jamais fait de squats. Du coup, je mets mon pignon fixe au-dessus de ma tête et je m'exécute, non sans difficulté. Épreuve validée et on s'enquiert de notre prochaine destination. Celle où on a le plus galéré!


Deuxième point de contrôle: «LAS VEGAS et Paris réunis en une photo. Trois choix s'offrent à toi; Maison de la radio, Pont de Grenelle ou Pont de Mirabeau. Trouve le meilleur point de vue.»

Avec Henri, on regarde le point le plus près de nous: la Maison de la Radio. On redescend vers Concorde pour longer la Seine sur une piste cyclable. On arrive à la Maison de la Radio et là rien, personne. Je propose à Henri de faire le tour mais après 100m on comprend vite qu'en fait le point de contrôle n'est pas là. Je relis l'énoncé et LÀ je réalise qu'il est question de la réplique de la Statue de la liberté. On repart à fond dans l'autre sens mais je ne la vois pas. Manque de lucidité en fait c'était dans l'autre sens. On monte sur le pont de Grenelle, on descend jusqu'à la Statue de la liberté et là, rien, personne (enfin si, des gens qui font de la muscu). On s'est bien plantés. Mais du coup on comprend qu'il ne reste qu'un endroit où aller: le Pont de mirabeau. Et en effet, c'est là où se trouvaient les gens qui ont pu tamponner notre manifeste.

Troisième point de contrôle: «Ce petit cube à 6 face décide de ton avenir. Savais-tu qu'il a pour origine l'Asie? Rejoins-nous dans le quartier des plus gros amateurs de jeux de hasard! Viens nous défier au croisement entre l'avenue de Choisy et la rue de Tolbiac. Advienne que pourras.»

Pour ce coup, je suis Henri, car il a vécu dans ce quartier et il sait où ça se trouve. Après une petite hésitation, on passe par le boulevard des Maréchaux. Et j'ai découvert cette montée horrible!

Le segment Strava
LA FIN EST À 8,3% UESH!!!!
On arrive au point de contrôle facilement car Henri connaît bien le quartier, donc. Et là on nous tend un gros dé en carton qu'on doit lancer. Je tombe... sur du wasabi. Je n'en avais jamais mangé. Je le bouffe sans réfléchir et là ça me fume la bouche car je ne suis pas habitué à ce niveau de piquant! Mais bon ça va au final. 

Avec le recul, on s'est dit avec Henri qu'on aurait pas dû descendre par les maréchaux mais passer par la route qui se trouve plus haut. On aurait évité la grimpette et gagné quelques minutes. 



Quatrième point de contrôle: «Pas de hasard sans casino, on va donc se rapprocher du nouveau casino de Paris. Rendez-vous au 94 rue oberkampf sur la place pour confier to destin à on ne sait quoi.» 

Après avoir suivi Henri dans le XIIIe, à moi de montrer le chemin car je connais très bien le quartier autour d'Oberkampf et je sais exactement où aller. C'est avec une certaine excitation qu'on se dirige vers le dernier point de contrôle. Là, on arrive et nous tend un shooter. Je bois rarement de l'alcool, seulement de la bière. Et là, je comprends que ce n'est pas de la bière mais de l'alcool fort. Je l'avale sans réfléchir et ÇA ME NIQUE LA GUEULE SA RACE! J'attrape ma gourde en vitesse pour boire de l'eau et soulager ma gorge. 

Là, alors qu'on pensait qu'on avait terminé, on nous annonce un point de contrôle surprise à Nation. Heureusement qu'on a choisi de terminer à Oberkampf, pas loin de Nation, car si tu termines au pont de mirabeau, tu dois littéralement aller à l'autre bout de la ville!!! On y va et là un autre shooter nous attend. Ça me nique ENCORE la gueule et on nous annonce qu'on a terminé. On apprend aussi qu'on n'est pas derniers. On se félicité avec Henri, contents d'avoir terminé notre première alleycat

Direction la Petite Porte à Strasbourg Saint-Denis pour terminer la soirée et assister au podium des filles et des garçons. 


Bilan: j'avais un peu d'appréhension avant d'y aller. Mais en fin de compte, c'était vraiment super. L'organisation était très bien, on s'est bien amusés. Merci à la Team Random qui a vraiment assuré. 

Voici le parcours qu'on a fait avec Henri (30,6 km en 1h40)

L'activité sur Strava

A lire aussi:




0 commentaires:

Enregistrer un commentaire